Ressources

17
Nov
2022

4e Forum National des Lieux Intermédiaires et Indépendants

Travail, genre, écologie, santé… la crise multi-factorielle que traversent nos démocraties fait monter chez nombre d’entre nous l’envie de bifurquer. Elle se traduit dans une transformation de nos manières d’habiter, de se définir comme personne et de faire monde en commun.

La transition écologique requiert une transformation sociale. La transformation sociale implique une mutation des imaginaires.

C’est sous ce triple signe que les Lieux Intermédiaires & Indépendants (Liis) appellent à tenir leur 4e forum. Comment habiter la bifurcation ? comment œuvrer en habitant.e.s ? Comment défricher autant de nouvelles formes de vie que de nouvelles formes d’art ?

Durant trois jours, la CNLII, Coordination Nationale des Lieux Intermédiaires et Indépendants, invite les acteur.rice.s, les lieux, les réseaux régionaux et nationaux du tiers-secteur, des communs, des tiers-lieux, de l’art et de la culture, de l’économie sociale et solidaire, de l’accompagnement, de l’éducation populaire et du développement local, les chercheur.euse.s, les partenaires publics, les collectivités publiques et toutes les personnes intéressées à partager leurs expériences, leurs travaux sur ces sujets et à en débattre ensemble.

Le 4e forum national des Lieux Intermédiaires et Indépendants se tiendra au 37e Parallèle, à Tours du 02 au 04 décembre 2022.

Il se donne pour objet de réunir et de partager des ressources pour la co-construction d’une politique intégrant l’art et la culture comme vecteur de développement, dans une perspective de bifurcation écologique impliquant une transformation sociale et une mutation de nos imaginaires.

Inscription obligatoire (places limitées) : formulaire en ligne

Évènement Facebook


Conférences-éclair | Vendredi 2 décembre 10h30-12h30 :

Un regard d’acteur·rice, d’artiste, de chercheur·euse sur un enjeu qui sera particulièrement investi dans le cadre du 4e Forum. Format : 15 mn de présentation + 10/15 mn d’échanges avec les participant·e·s

  • Les 8 Pillards : habiter un lieu
    avec Dorine Julien, directrice de production (Les Pas Perdus), Thomas Molles, artiste plasticien (À plomb’), Cécile Cohen, administratrice (collectif ETC)
  • Le tiers-espace pour une autre cartographie sociale des territoires 
    avec Hugues Bazin, chercheur indépendant en sciences sociales (LISRA)
  • Le faire et le dire collaboratif en art
    avec Christian Malaurie, Enseignant-Chercheur en Anthropologie de l’art et du design, DR-HDR, université Bordeaux Montaigne, laboratoire ARTES
  • Des NTAs aux tiers-lieux, actualisation du droit à la maitrise d’usage
    avec Jean-Marc Nguyen et Claude Renard (La Fabrique du Réel)
  •  “Notre grand pari : métamorphoser l’Île-de-France”
    avec Armelle Gautier, porte-parole d’Alternatiba Paris
  • AFAs, lieux intermédiaires, tiers-lieux, réflexion sur une politique culturelle en cours de construction
    avec Nicolas Vergnaud, Basile Frumy (ministère de la Culture – DGCA et DG2TDC)
  • Imaginaires de la marchandisation, imaginaires de l’associationnisme
    avec Jean-Baptiste Jobard (Collectif des Associations Citoyennes)
  • Communs Négatifs, entre déchets et ruines
    avec Alexandre Monnin, professeur en redirection écologique et design (ESC Clermont-Ferrand), en visioconférence
  • Art fort UBI – Revenu de base universel et inconditionnel
    avec Gabrielle Riccio, artiste, activiste et chercheuse (Institure of Radical Imagination)

Descriptif des tables rondes | Vendredi 14h-17h30 et samedi 16h-17h30

Table I – Des lieux, pour quoi faire ? Place des projets culturels dans la fabrique de coopération sur le territoire

Comment nos lieux, préoccupés par les enjeux politiques, se mettent-ils en relation avec leurs milieux ? Ces façons de “faire avec” les personnes qui habitent et/ou s’activent sur nos territoires sont une marque de nos fabriques du sensible. Appuyé sur l’expérience de l’action-recherche du réseau régional Hybrides (Bretagne) et les outils d’analyse qu’elle a mobilisés, cette table ronde invite à partager nos perceptions : Que faisons nous aux territoires et réciproquement ? Comment cela s’opère dans les discours, dans les actes et dans les relations ?

Animateur·ices : collectif Hybrides (Bretagne) // Éclairage d’introduction : 1ère session par Jean Marc Nguyen (coordinateur Fabrique de territoire Pôle de l’ESS et des Cultures urbaines / responsable de la Fabrique du Réel, Agglomération de Périgueux), 2ème session Cécile Offroy (maîtresse de conférences Université Sorbonne Paris Nord – Sociologue), Aurélie Besenval (Chargée d’accompagnement Projet Culturel de Territoire / DLA / Tiers-Lieux et territoires ruraux)

 

Table II – La petite musique des liis Comment les lieux intermédiaires se racontent. Mémoires, récits et transmission dans les lieux intermédiaires

La discussion s’appuiera sur la recherche-action Memento portant sur la question des archives de nos pratiques d’occupation, recherche portée par Thomas Arnera, socioloque, Afap et la friche Lamartine ; les travaux sur les schémas narratifs des LIIs de Philippe Henry ; l’abécédaire des friches en cours de rédaction coordonné par Fabrice Lextrait/ Marie Pierre Bouchaudy

Animateur.ices : Thomas Arnera et Pernette Simon (Friche Lamartine, Lyon) Jules Desgoutte (Artfactories/autresparts)

 

Table III – Dé-construire : la maîtrise foncière au service de l’usage

Les Lieux intermédiaires et indépendants affirment l’art, la culture et l’espace comme des biens communs essentiels au développement de territoires durables … Pour autant, l’occupation de leur bâtiment-outil reste précaire : la pression foncière fragilise leurs conditions de travail et les détourne de leur objectif d’intérêt général. Face à cette contrainte, comment construire une alternative foncière non spéculative, solidaire et collective de ces espaces garante leurs usages ?

Animateur.ices : Mayeul Baudet (La Main, foncièrement culturelle), travaux menés par l’antenne marseillaise de l’Assemblée des communs (dont La Déviation, les 8 Pillards…) et le laboratoire d’entraide juridique de Marseille, avec l’appui de Afap, Remix the commons, B.A.balex

 

Table IV – Dé-mesurer : l’évaluation, un outil de co-construction ?

A l’heure des mesures d’impact et de performance, comment changer les imaginaires sur l’évaluation et participer à dire la valeur autrement ? Suite aux conclusions du 3é forum des LII, il est urgent de travailler un référentiel qui donne à voir la diversité culturelle, l’hybridation socioéconomique et les rôles multiples dans lesquels se déterminent les lieux. Enjeu démocratique pour débattre « de la force de vie » des démarches des lieux sur les territoires, comment coconstruire une évaluation impliquant les acteurs et actrices des lieux et l’écosystème des politiques publiques ?

  • Table 1 : L’évaluation, moteur de changement des imaginaires ? – Ce premier atelier invite à réfléchir ensemble et à contribuer, à partir de premiers référentiels à partager, aux méthodologies et ressources pour travailler une perspective de co-observation, de co-évaluation et de démarches de progrès.
  • Table 2 : L’évaluation comme outil de coconstruction de l’intérêt général – Comment les politiques publiques pour les lieux se saisissent-elles des méthodologies d’évaluation ? A partir des expériences passées ou en cours, identifions les conditions d’un dialogue sur l’évaluation des politiques publiques.
  • Table 3 : Coconstruire une évaluation stratégique et partagée, quelles perspectives communes pour les lieux ? – Un atelier pour construire ensemble les suites de notre feuille de route.

Animation : Patricia Coler (Ufisc), Julie Desmidt (Fraap) Intervenant : Bruno Lasnier (Coordinateur Mouvement pour l’économie solidaire)

 

Table V – Dé-former Quelles stratégies de formation pour et par les acteurs des LIIs ?

Présentation à venir. Artfactories/autresparts, Ufisc, Tertius, Remix the Commons, Actes if, La Main – foncièrement culturelle.

 

Table VI – Dé-jouer. L’art et la vie continuent

Des musiques férales aux occasionnels de l’art, de la forme en art aux formes de vie, quelle place les pratiques artistiques qui se déploient dans les lieux intermédiaires et indépendants font à la rencontre, à la relation et à l’expérience ? Quel déplacement du rapport à l’oeuvre au rapport à l’espace ? Quelles reconfigurations des relations entre œuvre, artiste et spectateur ? Quels effets d’intermédiation, d’intermédialités ?

Animateur.rice.s : Christian Mahieu, avec le collectif Métalu à chahuter, le groupe artistique Les Pas perdus

 

Table VII — Dé-lier Quand nos expérimentations ouvrent des brèches entre nature et culture, entre masculin et féminin, entre urbain et rural.

A partir de leurs points de vues situés, Céline Astrié et Hélène Mathon, échangeront autour de leurs démarches artistiques en ruralité en lien étroit avec deux tiers lieux. Des expériences au cœur des questions de genre, d’inclusivité, de ruralité et de rapport au vivant, qui dans les interstices, repensent le rapport à la création en mode mineur, à la participation, à nos lieux de vies autour du soin, du commun et de la puissance des imaginaires.

Animateur : Joël Lécussan (ex-Mix’Art Myrys, Toulouse),
Intervenant.e.s : Céline Astrié (Cie Nanaqui, Rabasten-81), Hélène Mathon (Cie La langue écarlate, Gimont-32)

 

Table VIII – Diversifier – Relations au travail artistique et culturel et soutiens à la diversité des parcours dans les LII

Lieux d’initiatives citoyennes, de travail et d’expérimentation artistiques, fabriques, espaces de créations partagés … Ces notions impliquent-elles des relations au travail singulières ? En quoi les dynamiques collectives accompagnent l’organisation d’un lieu outil accessible et ouvert, portant une attention forte à une mixité et aux croisements d’usages, de projets, ancrés dans des réalités artistiques, culturelles, sociétales et territoriales ? Quelles réalités des artistes sur les territoires aujourd’hui ? Quelles spécificités de l’accompagnement, de la relation à la création, aux habitants, aux territoires ? A quels défis répondent les modes d’organisation et les modalités de travail inventés dans les lieux intermédiaires, quels leviers envisager ?

Thématiques par ateliers

  • 1/ Expérimentations artistiques et citoyennes, qu’est-ce que permettent les lieux ?
    Intervention – Laurent Vergnaud (collectif 12)
    Parcours des artistes, diversité des parcours, auto-institution
    Diversité, liberté de création, art et société, l’art sur les territoires
    Processus, valeurs pratiques, valeurs d’usages
    Gouvernances ”expérimentales”
  • 2/ Hospitalité, solidarité – résidences et accompagnement dans les lieux intermédiaires
    Intervention – Cécile Offroy Travaux d’Hybrides + parcours d’artistes
    L’accueil des artistes – Les résidences / la programmation / la recherche
    Quelles relations des artistes aux lieux et qu’est-ce qui fait accompagnement ?
  • 3/ Quelles politiques publiques de soutien à ces espaces de travail partagés ?
    Intervention d’un directeur, administrateur de lieu
    Ce qu’implique et requiert le soutien à la permanence artistique, le décloisonnement, la coopération dans l’organisation du travail et des modèles socio-économiques.

Plénières | Samedi 3 décembre

Bifurquer en travaillant

10h-12h
Plénière inter-réseaux

Animation/Modération : Frédéric Sultan, Remix the commons
Participant.e.s : ALiice, Alliss, ANTL, Afap, Coop des communs, CNLII, Crefad, Fraap, MES, Remix the commons, Relier, RFFlab, Synavi, TEH, Tierlieuses, Tilios, Ufisc
Ouverture : Anne Alombert – co-autrice de l’ouvrage « Bifurquer » avec Bernard Stiegler et le collectif Internation

Quelle place pour l’art et la culture dans le moment Tiers-lieux ?

14h-15h30
Plénière croisée avec les partenaires publics.
Avec les représentant.e.s attendu.e.s de : Ministère de la Culture, l’ANCT, la Région Centre, la CRESS Centre Val-de-Loire, la Ville de Tours, le Gip France Tiers-Lieux et Yves Dauge, ancien député et sénateur d’Indre-et-Loire, et ancien délégué interministériel à la ville (sous réserve).

Source : Actes if