Rencontre publique du 30 mai 2012 à L'Avant Rue - Fabriques d'art et de culture : quelle reconnaissance, quels moyens et quelle politique nationale pour les mois et les années à venir ?

30/05/12

Dix ans après l'enterrement d'une politique interministérielle des « Nouveaux Territoires de l'Art », de nombreuses équipes continuent d'investir des lieux pour y réinventer l'expérience artistique comme rapport entre les habitants, les territoires, les artistes, les cultures. L'influence de ces lieux et la place grandissante qu'ils occupent dans la vie artistique et culturelle du pays ne sont plus à présent contestées et les missions d'intérêt général qu'ils remplissent sont très clairement identifiées.

Pourtant, force est de constater que la prise en compte de ces lieux indépendants demeure marginale dans le cadre des politiques publiques. Il en résulte une fragilisation de ces structures et plusieurs d'entre elles sont aujourd'hui menacées de fermeture, à l'instar de l'Avant-Rue qui fermera ses portes en juin si le soutien que lui apportait l'Etat n'est pas reconduit.

Au lendemain des élections présidentielles et à la veille des élections législatives, Actes if a souhaité ouvrir le débat avec des responsables politiques sur l'enjeu de la reconnaissance des Fabriques d'art et de culture dans les politiques culturelles nationales.

Retrouvez les enregistrements du débat :

1 - Situation et paradoxe

  • Introduction : Pascal LAURENT (co-directeur de l'Avant-Rue / réseau Actes if), Régis HEBETTE (co-directeur de l'Echangeur / co-président du réseau Actes if) et Jacques-Philippe MICHEL (Gare au Théâtre / réseau Actes if)
  • L'Avant-Rue, disparition imminente ? : Pascal LAURENT (co-directeur de l'Avant-Rue / réseau Actes if)
  • L'Avant-Rue : un lieu de Fabrique pour les arts de la rue : Alexandre RIBEYROLLES (directeur artistique de La Constellation et du Ruzo / Fédération des Arts de la rue)
  • Mise en danger des lieux intermédiaires à travers une série d'éléments : Rozenn BIARDEAU (La Générale / réseau Actes if)
  • Etat d'un paradoxe : Matthieu MALGRANGE (co-directeur de l'Atelier du Plateau / co-président du réseau Actes if)

2 - Construire une politique publique de soutien aux « Nouveaux territoires de l'art »

  • Dans quelle mesure le soutien aux Nouveaux Territoires de l'Art peut-il être une priorité dans l'action politique culturelle à venir ? Comment répond-t-on à l'urgence de la situation ? Quelle place accorde-t-on aux acteurs de terrain dans l'élaboration des politiques publiques ? : Laurent VERGNAUD (co-directeur du Collectif 12 / réseau Actes if)
  • Retour sur la politique interministérielle de soutien aux « Nouveaux Territoires de l'Art » : 2000 – 2002 : Michel DUFFOUR (ancien Secrétaire d'Etat au patrimoine et à la décentralisation culturelle)
  • Réinventer les principes de la politique culturelle en reposant des impératifs démocratiques : Philippe FOULQUIE (Délégué-adjoint ARTfactories/Autre(s)pARTs)
  • Un combat politique à tous les échelons : Jérôme IMPELLIZZIERI (Parti Socialiste / Président de la commission PAC de la Région Ile-de-France)
  • Démontrer l'utilité publique et sociale des lieux intermédiaires : Corinne RUFET (EELV - Déléguée nationale aux politiques culturelles et à l'éducation populaire / Présidente de la commission culture de la Région Ile-de-France))

3 - Débat avec la salle


Source : Réseau Actes if

Categories : Lieux intermédiaires / Fabriques / Nouveaux territoires de l’Art